Le site de la Librairie Philosophique J. Vrin utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur des services.
En continuant sur notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Je comprends

Les Éditions / La librairie
 

 

La phénoménologie en suspens

Derrida et la question de l’apparaître

Stanislas Jullien

EUR 24,00
Disponible Ajouter au panier
Dans l’un de ses derniers entretiens, Derrida a pu dire, avec une certaine ironie toute socratique mais non sans inquiétude, que l’on n’avait peut-être pas commencé à le lire. Cet ouvrage fait l’hypothèse que cet avertissement se cristalliserait là où pour Derrida tout a commencé – à savoir là où ce qui s’est nommé « déconstruction » s’est révélé dès le plus tôt comme un geste de suspension (épokhè) de la phénoménologie. Éviter le malentendu à l’endroit de ce geste consisterait à cesser définitivement de lire en lui l’opération d’une dilapidation de la phénoménologie et de dénier ainsi l’à-venir que la déconstruction, dès son coup d’envoi, lui aura promis. Ménager un accès à cette promesse exige l’endurance d’une lecture géographique de Derrida qui explicite sur son territoire textuel la constellation conceptuelle (trace, différance, supplément, archi-écriture, itération, survivance, etc.) qui permet de cartographier les coordonnées du site immémorial dans lequel l’épokhè déconstructrice de la phénoménologie puise ses ressources initiales. Outre l’éclaircissement du dialogue historial que Derrida entretient avec la tradition phénoménologique (Husserl, Heidegger, Levinas), cette cartographie met en lumière une pensée inouïe de l’apparaître qui, répondant de la créativité originaire de la finitude rendant possible la construction et la transmission des phénomènes, « sauve » la phénoménologie en neutralisant en elle les clivages (entre la finitude et l’infini, l’idéalisme et le matérialisme, le corrélationnisme et le réalisme, la genèse et la technologie, le transcendantalisme et l’événementialité) qui la retiendraient encore dans la clôture de la métaphysique. À travers ce geste salvateur de suspension, c’est donc aussi l’actualité philosophique de la déconstruction qui est en jeu, si celle-ci se mesure à l’exigence impérative de confronter la phénoménologie aussi bien à la pensée de son époque qu’à la question de l’époqualité en général.
[Présentation de l’Éditeur]

Association pour la diffusion de la phénoménologie - Mémoires des Annales de Phénoménologie
346 pages - 16 × 24 cm
ISBN 978-2-916484-14-3 - octobre 2020

Dans la même collection: Mémoires des Annales de Phénoménologie / Association pour la diffusion de la phénoménologie


Phénoménalisation et transcendance.
Alexander Schnell

EUR 20,00
Disponible Ajouter au panier

Genèse et phénoménalisation
Sacha Carlson

EUR 24,00
Disponible Ajouter au panier

L’humanité à son insu
Grégori Jean

EUR 24,00
Disponible Ajouter au panier

Le clignotement du soi
István Fazakas

EUR 25,00
Disponible Ajouter au panier
Tous les livres de cette collection »

LIBRAIRIE PHILOSOPHIQUE J. VRIN

PLAN DU SITE

6, place de la Sorbonne
75005 PARIS - FRANCE

Tel: +33 (0)1 43 54 03 47
Fax: +33 (0)1 43 54 48 18
SARL au capital de 360 000 €
RCS PARIS B 388 236 952


La librairie est ouverte
du mardi au vendredi de 10h à 19h
le lundi et le samedi de 10h30 à 19h
  Accueil
Blog
Nouveautés
A paraître
Collections

© 2021 - Contacts | Mentions légales | Conditions générales de vente | Paiement sécurisé