Le site de la Librairie Philosophique J. Vrin utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur des services.
En continuant sur notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Je comprends

Les Éditions / La librairie
 

 

Hegel et le droit naturel moderne

Jean-Louis Vieillard-Baron et Yves Charles Zarka (dir.)

En réimpression
Si vous souhaitez recevoir un e-mail au moment de la parution/disponibilité de ce titre, laissez votre adresse ci-dessous:
Comment Hegel reprend-il à son compte l’expression de « droit naturel » pour désigner le droit comme l’expression de la liberté, la réalisation effective de la volonté libre? Hegel entend le droit « en son sens le plus large » comme un droit naturel, en ce sens que ce droit est « comme une seconde nature », Esprit objectif portant les marques de la naturalité (la famille, le Prince), et non pas Esprit absolu, absolument libre. On examine donc le rapport du « droit » hégélien au droit positif des juristes, à la morale et au droit du particulier, avant de présenter le rapport de l’État à la société civile qu’il englobe.