Le site de la Librairie Philosophique J. Vrin utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur des services.
En continuant sur notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Je comprends

Les Éditions / La librairie
 

 

L’il a été

Destin et liberté

André Robinet

En réimpression
Si vous souhaitez recevoir un e-mail au moment de la parution/disponibilité de ce titre, laissez votre adresse ci-dessous:
L’humanité n’est que deux mains qui se tendent. Tout recommence, sans « leçons de l’Histoire ». De rien, il n’y a rien à conclure d’autant plus que Rien appelle le Recommencement. D’un existentiel, on ne peut conclure à l’autre : du tragique au tragique, du comique au comique, du tragique au comique ou l’inverse. Notre sysmicité n’y procède que par saccades. L’humanité est un puzzle ébranlé en voie de dislocation constante et de reconstitutions partielles, jamais les mêmes.
Au fond, ce que j’entreprends, c’est une réévaluation de la philosophie moderne à partir de ses différences plutôt que de ses similitudes, ces différences révélant de fortes restrictions au sujet des similitudes. Entre l’enfermement de l’enseignement de la philosophie dans les savoirs acquis par la filière d’une histoire de la philosophie, rectiligne ou dialectique, plus ou moins commandée par une philosophie de l’histoire qui n’a rien à voir avec l’établissement de la documentation qu’elle instruit, et l’évanouissement en bouquet d’artifice vertical et perpendiculaire d’une inssurpassable « pensée personnelle », doit se trouver un équilibre interne à ces deux tendances.