Le site de la Librairie Philosophique J. Vrin utilise des cookies afin de vous offrir le meilleur des services.
En continuant sur notre site, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Je comprends

Les Éditions / La librairie
 

 

L’homme et son hystérie

Anthropologie et psychologie de l’hystérie masculine

Georges Charbonneau, Pierre-Étienne Schmit et Roger Ordono (dir.)

EUR 18,30
Disponible Ajouter au panier
L’homme et son hystérie, aux deux sens de ce titre; il en va aussi bien de l’hystérie de l’homme de genre masculin que de celle de l’humanité. Et même, en amont d’un phénomène humain, de l’hystérie de tout ce qui vit et procède de l’expression.
Cet ouvrage offre un regard plus vaste que simplement psychologique sur l’hystérie, permettant à la fois d’en étendre le sens au vivant et de lui assigner des limites plus précises. Ce regard sera principalement anthropologique (comprendre la « position de monde » hystérique, comprendre le phénomène de l’expression, sa relation à la socialité) et phénoménologique (l’hystérie affecte-t-elle tout notre être? Quel niveau de l’identité humaine est spécifiquement en jeu sur la scène hystérique?). Il concerne aussi la philosophie du vivant à travers l’analyse que cette hystérie suggère de la fonction expressive et de son rapport à l’identité de genre. Hystérie, expression et identités de genre sont liées en effet de nombreuses façons.
C’est le passage par l’hystérie masculine qui permet de réouvrir le champ de la question hystérique. Et il était utile de le faire car le concept d’hystérie avait servi, dans sa lecture charcotienne et freudienne, à disqualifier « scientifiquement » l’identité féminine.
Les hystériques vivent une sorte d’excès permanent : il nous faudra caractériser les catégories et modalités de cet excès. Les hystériques aiment également se donner en spectacle, interpeller l’espace collectif, défiler en portraits romanesques et le travail ici exposé laissera parader un grand nombre de figures masculines de cette hystérie : le macho, tout d’abord, mais pas seulement lui; l’histrion, le vantard, le hâbleur, les maniérés en tous rôles, le sans-gêne, le fanfaron, l’extravagant, l’ampouleur, le prétentieux, l’orgueilleux, le
grandiloquent, le martial, etc.
Il sera aussi intéressant et utile de voir l’hystérie masculine sous d’autres traits moins coutumiers : le beau ténébreux, le beau sombre, le souffrant magnifique, le romantique noir, le baroque noir, le gothique, le dandy, le snob, le pessimiste mondain, et aussi la « folle » : dans ses parades, ce dernier n’échappe pas au registre de cette hystérie. Ce ne sont pas des figures proprement « psychopathologiques »; il faut laisser la pathologie où elle est! L’hystérie, le plus souvent, ne se prête pas à de la « pathologie » véritable. Elle reste une détermination particulière de la vie quotidienne et il faut laisser à la fonction de ridicule le soin de la repérer, de l’ignorer ou de la rabattre.
C’est au chantier de la révision et de l’enrichissement du concept moderne d’hystérie que ces études sont consacrées.

Ont participé à ce volume : L. Bloc, Ph. Cabestan, G. Charbonneau, F. Dastur, Ch.-H. Goybet, R. Ordono, P.-Ét. Schmit, G. Racheter, C. Taglialatella

Le Cercle Herméneutique - Revue Le Cercle Herméneutique
100 pages - 14 × 21,5 cm
ISBN 3412036300035 - décembre 2015

LIBRAIRIE PHILOSOPHIQUE J. VRIN

PLAN DU SITE

6, place de la Sorbonne
75005 PARIS - FRANCE

Tel: +33 (0)1 43 54 03 47
Fax: +33 (0)1 43 54 48 18
SARL au capital de 360 000 €
RCS PARIS B 388 236 952


La librairie est ouverte
du lundi au vendredi de 10h à 19h
et le samedi de 10h30 à 19h
  Accueil
Blog
Nouveautés
A paraître
Collections

© 2017 - Contacts | Mentions légales | Conditions générales de vente | Paiement sécurisé